Allons-nous gravir cette colline
jusqu'au pavillon Re?

Tasting You
Carolina : Merci pour cette question profonde. Se focaliser sur les différences est une attitude héritée de l’histoire culturelle des hommes. Cependant, se focaliser seulement sur les différences, sans faire attention à ce que nous possédons en commun, accroit la probabilité de générer les conflits. Je suis à la recherche des choses essentielles qui nous connectent ; c’est mon regard sur la vie. Et en tant qu’artiste j’ai un besoin profond d’exprimer mes découvertes. Dans le pavillon orange Ré, j’expose ce que j’ai trouvé dans ma recherche de ces choses essentielles qui comptent dans une vie personnelle. Donc mon œuvre est ma réponse à votre question. Penchons-nous dessus, voulez-vous ?

Carolina : Vivre une vie d’homme ou de femme est une chose bien différente. Pour transmettre la vie, nous devons créer la vie, les enfants. Un court moment – planifié ou pas- vous rend parent pour le reste de votre vie. Nous sommes jeunes, nous vivons et nous vieillissons. Toute vie s’arrête à un moment. Pour en revenir à votre question précédente sur les différences culturelles, j’ajouterais que je n’ai pas trouvé de différences fondamentales au sein des thèmes essentiels du « Chemin de la Vie ». Nous avons tous cela en commun.

The course of life

Carolina : J’apprécie votre honnêteté.
Une vie est telle une vague qui se forme et qui s’échoue. Les vies arrivent et repartent, encore et encore comme les vagues d’un océan infini.

Carolina : Mes œuvres exposées dans le pavillon Ré racontent que nous partageons tous une expérience, riche et temporaire que nous appelons la vie. Les rituels à la naissance et à la mort sont des comportements humains dont nous sommes témoins à travers tout temps et toutes cultures. Le fait que ces cultures s’expriment en rituels sous différentes formes est seulement une question d’apparence. Selon moi, la motivation fondamentale générant ce comportement possède une origine profonde, biologique et émotionnelle, que la science ne fait que commencer à découvrir. Nous sommes tous liés par ce cours de la vie qui nous connecte les uns aux autres plus que nous l’admettons. Et cela résonne comme une histoire universelle selon moi.